Article 0

Ortie Bio

label bio

5,70

En stock

CONSEIL D'UTILISATIONS

Les feuilles séchées peuvent s’utiliser entières en infusion, concassées à l’aide d’un mortier ou réduites en poudre avec un moulin électrique. Elles peuvent être réhydratées pour certaines recettes.

Notre Ortie est cultivée en France, dans le département de la Loire. Elle a été délicatement ramassée à la main et séchée par un processus traditionnel.
Cette plante urticante et mal aimée possède pourtant de très nombreuses vertus. Elle est utilisée depuis la préhistoire. Elle est riche en vitamines et minéraux, est un très bon diurétique et anti-inflammatoire.
Son goût de verdure est très apprécié et elle peut être cuisinée de la même manière que les épinards. La soupe d’ortie est le plat le plus connu.

Découvrez nos fiches recettes à base d’Ortie

CONDITIONS DE
CONSERVATION

À conserver à l’abri de la lumière et de l’humidité

SAVEUR

Goût de verdure, assez proche du haricot vert

ASSOCIATION
EN CUISINE

Soupe, pesto, gelée. Dans une quiche

BIENFAITS

Diurétique, anti-inflammatoire. Riche en vitamines et minéraux

CECI POURRAIT VOUS INTÉRESSER 

Vous aimerez peut-être aussi…

Notre productrice
L’HÉRITAGE DE RHÉA

Notre ortie a été cultivée et récoltée par Françoise, notre productrice située en France, dans les monts de la Madeleine, dans la Loire. Françoise a commencé son activité de culture de plantes aromatiques et médicinales en 2017 suite à une reconversion professionnelle.
Les cultures de Françoise sont certifiées Agricuture Biologique. Elle est aussi sympathisante au syndicat des Simples avec pour objectif de devenir productrice Simples en 2021.

Elle est engagée dans une démarche de développement durable, dans le respect de la terre et des hommes. Elle réduit au maximum le recours aux produits issus de la pétrochimie, procède à un désherbage manuel, favorise la biodiversité en réalisant par exemple une cueillette raisonnée et en utilisant des purins végétaux et des associations de végétaux.

QUELQUES NOTES D’HISTOIRE

L’ortie était considérée dès la préhistoire comme un légume. Il est possible, qu’il en ait existé des cultures, dès l’âge de pierre. Elles étaient alors consommées comme des épinards.
Elle était utilisée dans l’antiquité chez les grecs et les romains ainsi que dans la médecine traditionnelle indienne.

Les légionnaires romains se fouettaient mutuellement avec des orties pour se réchauffer et se stimuler. On se servait aussi de la flagellation aux orties pour guérir les fiévreux ou encore les rhumatisants.

Elle a été délaissée pendant plusieurs siècles car trop commune et urticante. Elle servait de nourriture pour les volailles et les cochons.

Dans l’antiquité, elle était employée en décoction comme diurétique et laxatif. On faisait des cataplasmes de feuilles écrasées contre les plaies gangréneuses, les ulcères et les suppurations.
Puis, au Moyen-âge, contre les maux d’estomac, les maux de tête, les angines, les douleurs articulaires et les plaies.
A partir du XVIème siècle, elle est utilisée contre les hémorragies.

CARACTÉRISTIQUES DE L’ORTIE

La grande ortie (Urtica dioica) et l’ortie brûlante (Urtica urens) sont des espèces de la famille des Urticacées qui regroupe une trentaine d’espèces de plantes herbacées à feuilles velues.
L’ortie pousse presque partout, près des maisons, dans les jardins ou les fossés, et mesure 60 à 120 cm de haut. On la reconnaît à ses feuilles vertes, pointues et dentelées, hérissées de poils urticants, durs et en forme de cône.

La grande ortie et l’ortie brûlante sont utilisées comme des plantes médicinales.
La grande ortie est très utilisée à des fins alimentaires, industrielles (pour sa fibre) et agricoles (en tant qu’engrais vert et insecticide).
Les poils urticants contiennent de l’histamine, de l’acétylcholine et de la sérotonine qui irritent la peau.
L’ortie permet la fabrication de purin d’ortie, par macération d’orties hachées dans de l’eau ou du purin pendant quelques jours à l’abri de la lumière. Il sert de fongicide (contre le mildiou), d’insecticide (contre les pucerons et acariens) et d’activateur ou de régulateur de croissance des végétaux.

Côté saveur, l’ortie a un goût de verdure, assez proche du haricot vert.

BIENFAITS 

L’ortie est un très bon diurétique et permet d’irriguer les organes comme le rein ou la vessie.

Elle facilite également la digestion des graisses et diminue l’absorption des sucres. Elle provoque également l’élimination de l’urée et de l’acide urique.

Elle est aussi utilisée en cataplasme, associée à l’argile verte pour agir contre les douleurs de l’arthrite et des rhumatismes.
Elle est également un bon anti-inflammatoire et soulage les douleurs articulaires.

Les feuilles contiennent aussi du calcium, de la silice et du zinc qui favorisent la minéralisation des os : elle peut donc être efficace contre l’arthrite et les rhumatismes.
Elle est utilisée en lotion pour lutter contre l’acné et aussi en bain de bouche pour lutter contre les infections : aphtes, gingivite, angine.

L’ortie est naturellement riche en vitamines A, B et C, et elle est composé de plusieurs minéraux : fer, calcium, magnésium, potassium et phosphore. Elle est donc un excellent complément alimentaire.

Coeur en cannelle

CÔTÉ CUISINE 

Le plat le plus connu est la soupe d’ortie.
Mais on peut aussi l’utiliser comme de l’épinard. Elle peut être cuite à la vapeur ou à l’étouffée puis être rajoutée dans les lasagnes ou dans une quiche.

Le pesto d’orties est également connu.

On peut aussi faire des gelées d’ortie.

Plante aromatique dans cuillère en bois

Paiement
sécurisé

Livraison offerte

- à partir de 49€ d'achat (Mondial Relay)
- à partir de 150€ d'achat (Livraison standard)
France Métropolitaine

Entreprise familiale
française

Entreprise respectueuse
de la planète et des hommes

Prolongez le voyage...

logo instagram - La Caravelle Verte
logo twitter - La Caravelle Verte